L’allée du château

Voici un joli poème pour illustrer cette allée de hêtres aux feuilles cuivrées

Les feuilles mortes

Tombent, tombent les feuilles rousses,
J’entends la pluie sur la mousse.

Tombent, tombent les feuilles molles,
J’entends le vent qui s’envole.

Tombent, tombent les feuilles d’or,
J’entends l’été qui s’endort.

Tombent, tombent les feuilles mortes,
J’entends l’hiver à ma porte.

Pernette CHAPONNIÈRE (1915- 2008) Petites poésies des quatre saisons

DSCF1998

Publicités